Histoire et Patrimoine

Géographie

Situé sur l'axe central Nord Sud du seuil du Poitou, Ruffec est installé sur les terrains sédimentaires du secondaire (jurassique), qui s'appuient sur le Massif Armoricain au Nord Ouest et le Massif Central au sud Est.

Ce vaste plateau, d'une altitude moyenne de 120 m, laisse apparaître au Sud Ouest des calcaires souvent marneux (terre de Groie), favorables aux céréales. Le Nord Est, recouvert par des calcaires argileux avec du silex (terre rouge à châtaigniers) et par endroits de pisolithes ferrugineuses, est plus favorable à l'herbe et à la forêt - subsistance de la forêt de Ruffec aux portes Nord de la ville.

La Charente, qui coule Nord Sud, avec son affluent La Péruse au cours très capricieux, entaille profondément le plateau (plus de 20 m de dénivelé). Les vallées sont recouvertes par des alluvions fluviatiles propices aux prairies.

Appartenant au climat océanique, Ruffec bénéficie d'environ 1900 heures d'ensoleillement annuel. Ses températures moyennes sont comprises entre 4°C en hiver et 20°C en été et le nombre de jours de gel ne dépasse pas 50. Les précipitations y sont importantes, environ 850 mm par an, répartis sur 150 jours.

Autrefois pays de bocages consacré à la polyculture, Ruffec était le point d'échanges entre les produits de l'élevage de la partie Est et ceux des cultures venant de l'Ouest.
Depuis la seconde guerre mondiale, le remembrement et l'agriculture productiviste ont uniformisé les paysages en faisant du ruffécois une terre céréalière où le maïs irrigué a conquis tous les terrains, du fond des vallées aux plateaux calcaires, au détriment de l'élevage, qui aujourd'hui, se pratique essentiellement à la ferme en stabulation.

Histoire

histoire2Ruffec, depuis plus de 1000 ans, se veut cité passante et prospère au seuil du Poitou. Elle est née en 963, sous le roi LOTHAIRE, lorsque Guillaume TAILLEFER II reçut le domaine de Ruffus ou Ruffiacus en récompense de ses exploits guerriers contre les normands.
La ville se bâtit un château forteresse, avec l'aide de la riche abbaye de Nanteuil, une église, et, peu à peu, établit son habitat sur le promontoire qui domine ses deux rivières, le Lien et la Péruse, dont l'une est la mystérieuse résurgence de l'autre.
Charles VII et son fils, le futur Louis XI, la visitèrent pour Pâques 1443. Le dauphin faillit d'ailleurs y perdre la vie au cours d'une sortie en barque sur la Charente.
En janvier 1588, le seigneur de VOLVIRE reçut le droit de faire de sa terre un marquisat fort de 36 paroisses et 200 maisons nobles… un des plus grands du royaume de France.
Au milieu du XVIIème siècle l'église romane, dédiée à Saint André, fut détruite par un incendie et reconstruite dans le style gothique. Seule la façade, qui porte une sculpture énigmatique, fut conservée.

La révolution a permis à deux enfants de la ville, Pinoteau et Laroche, de s'illustrer sur les champs de bataille jusqu'à devenir généraux de l'Empire.

Au XIXème siècle, la cité ruffécoise se donna, grâce au savoir faire de ses habitants, les conditions et les équipements du progrès : des routes, un hôtel de ville, une halle aux grains, un marché, une gare, le gaz et l'eau courante.
Au XXème siècle, malgré les deux guerres, Ruffec compléta son patrimoine : écoles, collèges, lycées, stades, piscines, hôpital, assainissement, cinémas, salle culturelle…

La ville fut, durant les années terribles de la guerre, un centre de Résistance pour l'évacuation des aviateurs alliés vers l'Espagne et le lieu de sauvetage des deux héros de Cockeshell.

Aujourd'hui, Ruffec est une ville très vivante, un centre commercial et administratif riche et performant, une " petite grande " cité où sont implantés tous les services, tous les avantages d'une importante agglomération. Un endroit où il fait bon vivre.

Bibliographie :

  • Mémoires de Louis XI
  • Mémoires du Général MARBOT
  • Correspondance de LaFayette
  • Les cahiers de doléances de Ruffec Michel REGEON
  • Histoire de Ruffec Christophe RINOLFI
  • Ruffec - son histoire L. PICAT
  • Un siècle de chroniques ruffécoises (2 volumes) Michel REGEON et Henri GENDREAU
  • Ruffec et les ruffécois dans la guerre 1939 - 1945 Michel ROGEON et Henri GENDREAU
  • Archives municipales, Mairie de Ruffec
  • Archives départementales, Hôtel des Archives
  • La libération des 2 Charentes, Christian GENET
  • Journaux : Le journal de Ruffec, Mairie de Ruffec et l'Observateur
  • Présentation du fond ancien de l'hôpital et de l'hôtel Dieu N.D. des Auges de Ruffec, Jean-François COMTE
  • Illustration affaire De Behagle (expédition Gentil au Tchad) 1900 - 1901
  • Louis PETIT Le Ruffécois Henri GENDREAU mairie de Ruffec

Filmographie :

  • Souvenir-Mémoire
  • La route de la Gloire et de la Mort l'affaire Coques de Noix 1942
  • Les déportés ruffécois

Ruffec en quelques chiffres

Population totale

3499 habitants (populations légales 2011)


Superficie et situation

1337 hectares

Ruffec est chef lieu de canton, au centre de la région Poitou-Charentes.
Canton bordé au Nord par les départements de la Vienne et des Deux Sèvres, à l'Est par le canton de Champagne Mouton et au Sud par le canton de Villefagnan.


Les relations internationales :

Ruffec honore depuis le 8 septembre 1974 un serment de jumelage avec la ville de WALDSEE en Rhénanie-Palatinat  (Allemagne) . Des échanges ont lieu régulièrement, organisés par l’association de jumelage « Ruffec-Villes étrangères ».Depuis 1996, les relations internationales de la cité charentaise s’étendent jusqu’à la Hongrie. Les échanges, tant au niveau des établissements scolaires que des délégations constituées dans ce but, se sont multipliés suite à la signature le 16 juillet 2006 d’un serment de jumelage avec la ville de Pásztó, département de Nograd(Hongrie).En 2007 se sont engagées des discussions avec la commune de Benalup, en Andalousie (Espagne).Les objectifs communs recherchés par ces communes dans l'entretien de telles relations relèvent d'un fort sentiment de cohésion européenne. Mais plus loin encore, se trouve l'importance du développement des relations internationales entre populations, particulièrement au niveau de la jeunesse.